M-Brana for Double Bass, Drums and Live Electronics (Video Extract)

Video extract from the concert we played at the Fabbrica Europa Festival. We worked on this creation of Jose-Miguel Fernandez during residencies at GRAME studio and IRCAM, to set the motion tracking system for each musician’s gestures.

We are thinking in a concert program with this piece and two solos, one improvisation in trio with live electronics and maybe a new creation in duo.

Composition : Jose-Miguel Fernandez | Double Bass : Nicolas Crosse | Drums, Percussions : Roméo Monteiro

Dans l’ombre de Norman McLaren (Spectacle Ciné-concert)

NORMAN MCLAREN

Ce spectacle est né du désir du Trio de Bubar de créer une véritable rencontre entre un univers sonore – le sien – et l’image animée – celle de Norman McLaren. Cet inventeur visionnaire a tout de suite inspiré les musiciens. Le détournement de l’image, propre à l’esthétique de McLaren, trouve immédiatement un écho dans leur démarche : détournement des objets, invention de formes singulières, capacité d’autodérision derrière  une grande maîtrise technique.

La cursivité du dessin animée constitue également une forme de partition pour les musiciens qui composent à partir de la rythmicité des images. Ce rythme est comme une trame secrète mise à jour par les percussionnistes. Différents univers, comme autant de petits mondes, ressortent de ce spectacle en passant de l’ambiance géométrique de Lignes horizontales, au surnaturel de A phantasy  pour finir sur les scènes burlesques de Voisins.

Les images de Mc Laren se donnent à nouveau à entendre à travers la composition sonore et inouïe du Trio de Bubar.  La poésie et l’humour sont au service d’une virtuosité évidente mais discrète.

Chiaroscuro (Concert-spectacle)

Chiaroscuro est une pièce pour un rideau et quatre côtés.

Spectacle manifeste de l’esthétique bubaresque, les objets y sont mis en scène à travers une structure scénique particulière : la cage. Ce dispositif permet d’apprécier progressivement l’intimité des objets, dans un parcours qui va des balbutiements de l’enfance à l’expression assurée du geste musical. L’instrumentarium met en jeu de nombreux jouets d’enfants qui parlent à la mémoire de chacun, petits ou grands…

UN CLAIR-OBSCUR ANIMÉ

Cette volonté de donner à entendre par le regard a orienté la scénographie vers une structure mobile qui présente plusieurs possibilités scéniques : les quatre faces d’un cube ainsi que l’espace qui l’environne. La structure occupe la scène en créant deux espaces : un espace intérieur et un espace extérieur.

Les différents moments musicaux sont organisés autour du changement de cadre par rotation dans l’espace scénique qui devient dès lors une zone de jeu aménagée avec des stands d’instruments suspendus.